5 outils de lutte contre les dépôts sauvages sélectionnés par Karroad

Les dépôts sauvages 

Les dépôts sauvages sont aussi vieux que les cités. De tout  temps, la lutte contre les déchets a été un vrai enjeu sociétal. D'ailleurs, des scientifiques s'intéressent à cette gestion du passé du recyclage et de la gestion des déchets dans la Rome Ancienne. Vous pouvez lire un article ici :

Vous l'avez compris: le problème est ancien mais le sujet reste d'actualité. Pas une semaine sans que l'actualité viennent nous rappeler que les dépôts sauvages, c''est un sujet critique, aussi bien politique que environnemental. En effet, un déchet jeté dans la nature est un déchet qui va contaminer l'environnement, plus ou moins longtemps. C'est aussi un geste éminemment politique car polluer la cité, ne pas respecter les engagements envers ses concitoyens, c''est lourd d'enjeux.

 

1. Les caméras de vidéo surveillance ou de vidéo protection

camere lutte depots sauvages

Les caméras de vidéo surveillance (CCTV en anglais) ont envahi l'espace commun. La ville est dorénavant truffée de caméras. Les gens se sont habituées à leurs présences, les identifient avec facilité  et savent, en plus où elles sont. 

A Karroad, on pense que les caméras de vidéo surveillance sont parfaites pour protéger des bâtiments, mais clairement inadaptés pour lutter contre les dépôts sauvages si on reste dans un cadre légal. De nombreuses études le démontrent.

 

2. Les caméras chasseurs dites pièges photographiques

Vous avez compris qu'installer et utiliser une caméra de vidéo protection requiert une lourde installation, aussi bien légale que technique. Il existe pour palier ce déficit la possibilité d'utiliser des caméras de type chasseur dites pièges photographiques. Equipée de leds, cela permet aussi de prendre des photos la nuit. Le principe est simple : un mouvement équivaut à une photo. C'est pratique car ainsi, dès qu'il y a un mouvement, une photo est prise, avec une temporisation plus ou moins forte. Equipés de leds, les appareils photos à déclenchement automatiques 

piege photographique police municipale

A Karroad, nous trouvons toujours un peu  dommage qu'il ne soit jamais fait dans ces dépôts sauvages d'un simple rappel des déchetteries et de leurs ouvertures. Cela serait à tenter.

 

3. Affichage et le rappel à la loi

 

Informer, c'est déjà éduquer. Favoriser l'acculturation des personnes pour qu'elles ne contracarrent plus la loin. L'idée est de leur rappeler la loi en leur expliquant, qu''ils risquent une amende. Vous l'avez compris : rappeler à des personnes qui sont en train de faire une infraction qu'ils font une infraction serait utile. Nous avons un doute sur l'utilité de tels affichages.

panneau interdiction dépot sauvages

Panneau de défense de déposer les ordures sur Amazon en exemple.
Le pnneau est industrialisé, il coute en moyenne une dizaine d'euros.

A Karroad, le système présente clairement des avantages : peu couteux (d'une trentaine d'euros), pratique. On en propose dans certains cas. Il faut garder en tête deux choses : la quantité de photos astronomiques produits et le temps de gestion de ces photos. Sur le sujet, Karroad serait ravi d'en discuter avec vous.

 

4. Les applications de lutte contre les dépôts sauvages

Clean2gether,GreenR ou  Waster sont les principales applications de ce type. L'idée est de faire participer les citoyens et de leur donner un canal d'intervention facile à gérer pour les mairies pour répertorier les communes.

Le services de la Mairie sont au courant des dépôts sauvages et peuvent intervenir. Toutefois, cela répond au problème de la détection des dépôts sauvages mais ne répond pas à la source. 

De plus, plus on monte le niveau de service de nettoyage, plus les citoyens ont l'impression que c'est un droit, et donc en profite. Un indicateur : le coup des dépôts sauvages devrait baisser, il ne cesse pourtant de monter dans de nombreuses villes.

Dire où il y a des décharges et des dépôts sauvages est une bonne chose, lutter contre leurs apparitions est encore meilleur.

A Karroad, on pense que le système est cohérent à partir du moment où il existe un volet répressif. Un volet purement informationnel risque juste de monter le niveau de services et donc d'être contre productif : il faut surtout limiter le nombre de dépôts sauvages et non uniquement limiter le temps de traitement des dépôts sauvages.

 

Des questions ? Plus d'informations ?

Notre mail : [email protected] - 04 22 46 15 88

8 + 15 =

4.8/5 - (581 votes)